Comment vendre sur le web sans site Internet ?

Comment vendre sur le web sans site Internet ?

CyberMalice vous explique comment vendre sur le web sans site Internet grâce à Google My Business

Vous êtes un commerçant, ou un artisan “non essentiel” de votre ville
et vous voulez
gagner en visibilité sur le web ?
Mais surtout vous souhaitez être mieux référencé localement ?
Alors, suivez le guide, nous vous expliquons comment procéder.

3 faits et statistiques à connaître sur le comportement du consommateurs SEO local

%

Des recherches Google sont destinées à trouver une entreprise locale

%

des consommateurs effectuent quotidiennement une recherche centrée sur une entreprise locale

%

des recherches locales débouchent sur un achat immédiat

Google My Business : une solution de visibilité, de vente locale et gratuite

Google My Business est un outil de Google, gratuit, qui permet aux entreprises et aux organisations de gérer leur présence en ligne sur Google, par exemple, dans la recherche Google et sur Maps.

Il propose aux organisations de créer une fiche établissement qui booste votre référencement local sur le web. Par exemple, lors des recherches effectuées sur Internet, les internautes obtiennent des informations sur les entreprises et services autour d’eux et donc permet une consommation de proximité.

Cet outil, vous aide donc à renouer le dialogue avec vos clients et de répondre
rapidement à leurs préoccupations d’achat.

4 raisons de créer une fiche Google My Business ?

  1. Accéder à une solution de visibilité gratuite et facile à mettre en place
  2. Mettre à jour rapidement les informations de votre entreprise et booster votre référencement local sans site vitrine ou site e-commerce
  3. Booster et maintenir vos ventes par la création d’un catalogue produit et la mise en place d’un Click & Collecte
  4. Garder une relation de proximité, renouer le dialogue et répondre rapidement aux questions de vos futurs acheteurs pour accélérer l’acte d’achat

Google My Business, un atout visibilité locale gratuit :

Avec Google My Business, en tant que commerçant, prestataire de service, artisan … vous pouvez :

  • Rédiger du contenu via les postes,
  • Créer une vitrine produits par catégorie,
  • Indiquer ses horaires d’ouverture,
  • Encourager vos clients à mettre un avis pour agrandir votre notoriété,
  • Animer votre fiche Google My Business en rédigeant des publications d’actualités de votre entreprise,
  • Ajouter des photos de votre établissement accroît votre visibilité,
  • Mettre à jour les informations sur votre entreprise (horaires d’ouverture par exemple),
  • Enrichir les nouveaux attributs proposés Google My Business : “Click & collecte”, “Livraison sur place”, “Retrait à l’extérieur” … 
  • Accéder aux statistiques de visibilité (appel entrant, vue, recherche…),
  • Chatter avec vos clients

Comment vendre ses produits avec Google My Business ?

Prérequis

Pour créer votre fiche Google Business vous devez :

 

  • Avoir ou créer une adresse Gmail,
  • Disposer d’un ordinateur, mobile, tablette connecté à Internet,
  • Télécharger et utiliser de préférence la version app plutôt que la version Desktop de l’application Google My Business (Android / Apple),

Pourquoi utiliser de préférence la version app sur mobile :
→ Télécharger les photos des produits de votre boutique directement via votre mobile
→ Activer la messagerie instantanée pour avoir un chat directement sur sa fiche Google My Business

  • Posséder des photos au format 497 x 373 pixels et JPG ou JPEG de votre magasin (intérieur, extérieur, produits, au travail, équipe…),
  • Disposer de votre logo au format 250 x 250 pixels et JPG ou JPEG,
  • Illustrer votre couverture par une photo en 1080 x 608 pixels et JPG ou JPEG,
  • Rédiger du contenu (recommandé / en option) :

– Texte descriptif de votre commerce : la description est cruciale pour présenter la totalité de l’activité

– Texte information COVID
Par exemple : “Nom de votre société, vous informe. En période de confinement, nous pratiquons le “Click and Collect”. N’hésitez pas à nous contacter par mail ou sms pour vos commandes Nous serons à votre écoute et à votre servir en en adoptant un comportement responsable et en appliquant des mesures barrières nécessaires pour le bien de tous.”

– Texte pour communiquer un évènement,

– Vos offres promotionnelles,

– Noms et descriptifs de vos produits et les liens associés pour la vente en ligne si vous possédez un site e-commerce ou une boutique Facebook.

Parcours client : Call To Action pour commerces locaux via Google My Business

1- Premièrement, le client consulte le catalogue produit via la fiche Google Business de son commerçant,

2- Puis, le client prend rendez-vous pour retrait de sa commande par téléphone, SMS, email, chat. formulaire Google Forms (créer un questionnaire de réservation en créant des champs),

➞ La réservation du produit (quantité, référence, prix),
➞ Le jour de retrait,
➞ La plage horaire de retrait,
➞ Le lieu de collecte,
➞ Les coordonnées du client.

3- Le client achète sans contact via la demande transmise par le commerçant,

4- Pour finir le client retire sa commande lors de son RDV chez son commerçant.

Méthodologie côté commerçant : création de votre fiche Google My Business

Vérifiez la propriété de votre fiche, pour cela rendez-vous sur Google My Business

1- Connectez-vous ou créer un compte Google My Business
Une fois connecté, entrez le nom de votre commerce et cliquez sur « Suivant »

2- Indiquez l’adresse précise de votre commerce

Si vous cochez la case « Je fournis des biens et des services à mes clients », il vous sera ensuite demandé les moyens de livraison et zone de chalandise. Si vous ne proposez pas de livraison à domicile, ne cochez pas cette case.

Évitez les fiches en doublon

→ Google vous permet de vérifier si une autre fiche n’aurait pas déjà été créée pour votre restaurant.
→ Si c’est le cas, cochez la fiche. Vous serez ensuite dirigé vers une page de mise à jour de cette fiche.
→ Si aucune fiche n’a été créée, cochez « Aucune correspondance » et poursuivez la création de la fiche Google My Business de votre commerce.

3- Précisez la localisation de votre commerce sur la carte Google Maps

→ Cette étape est importante puisque la carte apparaîtra en première page de Google quand les internautes rechercherons votre commerce par son nom.

4- Informez la catégorie de votre commerce

→ Le choix de la catégorie “primaire” est très important. Parmi la liste de choix proposés, il faut sélectionner la catégorie la plus précise possible.
→ Ensuite, on pourra ajouter des catégories secondaires pour que les internautes vous trouvent sur d’autres mots clés.
→ Le nombre maximum de catégories secondaires préconisé est 5. Au-delà, votre commerce devient trop “flou” pour Google.

5- Trouvez le mot-clé avec lequel vos futurs clients vont vous trouver

6- Entrez les coordonnées de votre commerce

→ Le numéro de téléphone et le site Internet de votre commerce s’afficheront sur votre fiche Google My Business

7- Confirmez que vous êtes la personne en charge de gérer les informations de cet établissement

8- Dernière étape, demandez la validation de la fiche Google My Business

→ La méthode généralement proposée est l’envoi d’un code par courrier postal. Ici dans le contexte actuel nous vous proposons une méthode plus rapide.
→ Utilisation du formulaire de contact :

“Bonjour, Je suis gérant du commerce XXX situé au XXX à XXX pour lequel je souhaite revendiquer la propriété de la fiche Google My Business. La situation liée au Covid-19 ne me permet pas d’attendre l’envoi de la carte de validation par courrier, je vous remercie par avance de bien vouloir valider cette propriété par email.”

Félicitations ! Votre fiche est validée

 Il ne reste plus qu’à compléter les renseignements pratiques à propos de votre commerce/entreprise : 

  1. Cliquez sur “infos”, colonne de gauche. Votre tableau de bord apparaît
  2. Cliquez sur l’icône crayon, à droite de chaque intitulé pour compléter votre fiche,
  3. Pour permettre aux internautes de réserver facilement en direct dans votre restaurant, commerce, renseignez l’url de votre module de réservation en ligne sur « URL pour réserver »,
  4. Indiquez le retrait dans la partie “infos”“Attributs”, cochez les cases “retrait en magasin” ou “livraison”,
  5.  N’oubliez pas de la mettre à jour quand vos horaires d’ouverture ou autres changent.
Comment optmiser votre fiche Google My Business

Nous vous proposons quelques préconisations, pour optimiser votre fiche Google My Business :

  • Faites attention, au choix de la catégorie “primaire” qui est très important. Parmi la liste de choix proposés, il faut sélectionner la catégorie la plus précise possible. Ensuite, vous pourrez ajouter des catégories secondaires pour que les internautes vous trouvent sur d’autres mots clés,Le nombre maximum de catégories secondaires préconisé est 5. Au-delà, votre commerce devient trop “flou” pour Google My Business,
  • Le texte de descriptions de votre fiche Google My Business n’est pas voué à changer toutes les semaines. Il est strictement interdit de mettre une suite de mots-clés sous peine de voir sa fiche suspendue par Google = elle peut disparaître des résultats,
  • Maintenez à jour vos informations et créez des POSTS ! Non seulement vous gagnez en visibilité (photo + courte description) mais vous montrez que votre commerce reste actif. Un post par semaine est un minimum.

→ Nous vous recommandons par exemple de créer un post explicatif présentant les conditions et avantages du click & collect,

  • Soignez votre fiche : ajoutez un maximum de photos de votre commerce : intérieur, extérieur, personnel, produits. Vous pouvez en ajouter chaque jour si vous le souhaitez. Les fiches qui comportent plus de photos ont 70%* de vues de plus que celles de vos concurrents. (*) Source : Google
  • Mettez en avant vos “PRODUITS” et “SERVICES” selon votre activité. Ajoutez une photo, une description en mettant des mots-clés sur lesquels vous souhaitez apparaître (Cadeau de Noël pour femme, Bon d’achat à offrir, etc). Il vous est possible de mettre en ligne la totalité de votre catalogue.

Pour conclure

Les commerçants locaux, les artisans, les prestataires de services, les entreprises … doivent être sensibilisés à l’importance de l’existence et de la revendication de leur fiche Google My Business. En effet, il est important d’adopter une stratégie web au risque de voir les internautes faisant des recherches locales, se tourner vers les concurrents.

Comment adopter une démarche ecoresponsable en entreprise ?

Comment adopter une démarche ecoresponsable en entreprise ?

Eco-responsabilité et éco-conception, CyberMalice se positionne pour un impact positif pour notre planète.

Protéger le monde naturel que nous aimons tant, fait partie intégrante de nos valeurs chez CyberMalice. C’est pour cette raison que nous appliquons et intégrons progressivement une démarche d’éco-responsabilité allant de pair avec l’éco-conception.

Une volonté de produire et d’utiliser des produits respectant les principes du développement durable et de l’environnement. Cette démarche s’applique progressivement. Petits pas par petits pas, nous glissons vers une approche systémique de nos actes, dont les possibilités sont finalement très nombreuses…

J’ai la chance d’être indépendante et d’avoir le choix de mes actions. Chaque jour, je peux, nous pouvons tous commencer à faire des « trucs » pour un monde plus respectueux des êtres humains et de la nature…

  • Manger : moins de viande, acheter de la nourriture bio et locale…
  • Bouger : réduire ses trajets, covoiturer, prendre les transports en commun, rouler vert…
  • Recycler : avoir une poubelle à compost, acheter en vrac pour réduire ses déchets, faire le tri…
  • Acheter : dans les magasins indépendants et locaux, regarder d’où et comment viennent les choses que nous souhaitons acquérir …
  • Produire : limiter les impacts environnementaux au bureau en pratiquant les bons gestes et en utilisant les bons outils …

Je souhaite, en tant que fondatrice de CyberMalice vous partager ces différents actes de démarche d’éco-responsabilité, que j’applique à titre personnel et professionnel. Je vous présente donc aujourd’hui une des actions la #reconsommation via mon expérience utilisatrice sur la marketplace recommerce.com

Reconsommation, la nouvelle tendance qui consiste à donner une seconde vie aux objets

C’est au mois d’août, que j’ai rencontré Patrick Richard, Directeur Commercial/Marketing et Membre du Directoire de la startup recommerce.com – Nous avons échangé sur notre vie professionnelle et l’idée selon laquelle chacun, quel qu’il soit, peut influer sur le monde, jouer un rôle pour améliorer le monde. J’ai été séduite par l’engagement RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de son entreprise. recommerce.com est spécialisée dans la #reconsommation, la nouvelle tendance qui consiste à donner une seconde vie aux objets.

L’achat reconditionné : un geste 100% écologique et économique

Acheter « écologique » n’a pas nécessairement un impact négatif sur notre budget … voilà ce qu’affirme 62% des français d’après l’étude menée par Harris Interactive. C’est aussi ce que nous prouve le marché du reconditionnement. Il est donc bien possible d’allier économie et écologie !

Alors, que les ventes de smartphones neufs sont en baisse ces 3 dernières années (environ 5 % par an), les ventes de smartphones reconditionnés, au contraire, sont en constante progression en France. Elles représentent un peu plus de 11 % du total des ventes en 2018, avec un chiffre d’affaire de 425 millions d’euros (Source GFK).

Que veut dire reconditionné ?

Un smartphone reconditionné est un produit d’occasion qui a été utilisé pendant une période plus ou moins longue par un particulier ou une entreprise et qui, suite à cet emploi, est récupéré par des sociétés spécialisées dans le recyclage des smartphones.

Se tourner vers un produit reconditionné n’est pas encore un réflexe pour tout le monde. Ce marché souffre encore de manque de notoriété. Souvent assimilés à de la simple seconde main, les produits reconditionnés sont en réalité complètement remis à neuf par des usines qui garantissent alors son aptitude à retourner sur le marché.

En 2017, ce marché représentait environ 10 % des ventes de smartphone en France et dans le monde. Soit, à l’époque, plus de 2 millions d’unités vendus, selon une étude réalisée par l’IFOP. Ce changement de mode de consommation est autant dû à la baisse du pouvoir d’achat qu’au développement de l’économie circulaire.
Ce changement de consommation est également adopté par IKEA qui annonce ouvrir son premier magasin de meubles d’occasion en Suède, souhaitant réduire son empreinte climatique globale de 70% en moyenne par produit d’ici 2030. (Sources : Capital.fr)

Appareil reconditionné : quels avantages pour la planète ?

Depuis 2009 recommerce.com est le pionnier de la seconde vie mobile en Europe. Le principe de cette entreprise est de pratiquer le commerce inversé, qui désigne la récupération de biens usagés entre deux entités au moyen d’Internet ou via des réseaux de distribution physiques. Cette entreprise encourage, par son business model, une démarche plus globale de réduction de nos déchets électroniques.

Grâce au reconditionnement par recommerce.com de 2 700 000 mobiles, l’extraction de 108 000 tonnes de matières premières a été évitée de 2009 à juin 2019. De juillet 2018 à juin 2019, l’extraction de matières premières primaires évitée par ses activités de reconditionnement est estimée à 18 000 tonnes (sur la base de 20 % de remplacement des batteries et écrans)

Alors oui, la baseline de cette société française « Le Smartphone qui rend heureux » est bien trouvé ! Pour preuve, vous pouvez acquérir un smartphone reconditionné dernier cri en économisant en moyenne entre 30 % à 70 % de son prix d’origine, bénéficier d’une garantie de 12 mois, débloqué, réinitialisé et contrôlé, livraison offerte et satisfait ou remboursé. Bien joué ! Voilà un acte d’achat responsable ! Le début d’une économie vertueuse puisque recommerce.com souhaite s’engager sur d’autres produits de consommation d’ici 2022 #reconsommation2022 #econnomiecirculaire

Alors si comme moi tu veux adopter une attitude vertueuse, deviens un consommateur d’une économie circulaire, tout en réduisant tes dépenses de façon significative. Expérience utilisateur chez recommerce.com, au top ! 100% satisfaite ! Consommatrice oui, mais responsable.

→ L’économie circulaire : comment ça marche ?

Infographie proposée par ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

Economie circulaire

Si vous aussi, vous avez une belle expérience ou de bonnes idées à partager d’engagement
pour notre planète que nous aimons temps, je vous invite à laisser un commentaire !

Petits pas, par petits pas…

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

_Mahatma Gandhi

Vœux d’entreprise, une histoire de savoir vivre

Vœux d’entreprise, une histoire de savoir vivre

Vœux d’entreprise, histoire et naissance de la carte de vœux

Tout commença en Grande-Bretagne en 1840 avec l’apparition du premier timbre-poste qui facilita l’échange de courriers. En France, la coutume voulait que l’on rende visite à nos proches les 15 premiers jours de janvier.
De façon tout à fait rituelle et formelle, on rendait visite, à sa famille et amis, mais aussi à ses collègues de travail, à son patron, et même à des familles pauvres ou des malades dans le but d’égayer des journées froides et difficiles de l’hiver, mais également, dans le but de renouer des amitiés distendues.

Ces visites obligatoires étaient perçues comme très contraignantes par beaucoup de gens. Pour y échapper certains y laissaient une carte de visite sur laquelle ils écrivaient une formule de vœux, pour preuve de passage.
C’est ainsi que, finalement dans les années 30, se perdit l’usage d’utiliser une carte de visite ou un papier à lettres pour écrire ses vœux : la carte de vœux s’était alors massivement répandue.

La carte de vœux tradition et élégance

C’est ainsi, que le Studio CyberMalice perpétue aussi la tradition de la carte de vœux. Chaque année, je prends plaisir à concevoir une belle idée graphique pour passer le cap d’une nouvelle année et souhaiter ainsi mes vœux.
C’est un moment à part, où nous mettons de côté les tracas du quotidien, où nous souhaitons avec sincérité tous nos vœux aux personnes que nous apprécions, admirons, soutenons…
C’est une occasion unique en tant que fondatrice du Studio CyberMalice de remercier les personnes qui contribuent à mon épanouissement d’entrepreneuse ou tout simplement en tant que personne…

2019, une année rythmée, animée, riche en rencontres et élaborations de projets créatifs, s’est écoulée. Merci à vous tous pour y avoir contribué !

Vous l’aurez compris, c’est pour moi un véritable plaisir de consacrer du temps à une idée accompagnée d’un mot des plus sincères qui accentuera et révélera ma patte artistique. Cette intention altruiste qui marquera par diverses émotions vos esprits pour passer le cap de cette nouvelle année.

Pour cette année 2020 qui entame une nouvelle décennie, j’ai opté pour une carte de vœux papier qui perpétue la tradition et l’élégance absolue. En effet, le papier reste encore aujourd’hui le support préféré des français. J’ai toujours apprécié les beaux papiers qui ont pour talent de regrouper plusieurs sensations : le toucher, la vue, l’odeur… Et sans oublier que j’aime l’idée de vous surprendre dans votre boite aux lettres avec autre chose qu’une facture ou des prospectus !

6 bonnes raisons de souhaiter les vœux professionnels :

 

  1. C’est tout un art du savoir vivre et du savoir être ! C’est une tradition alors soyez professionnel.
  2. Dites-le ! Vous ne souhaitez que de bonnes choses aux personnes que vous appréciez, alors c’est le moment idéal !
  3. Tisser le lien – Privilégier un lien de proximité sans arrière-pensée commerciale,
  4. Fidéliser vos clients – Créer une intention délicate,
  5. Renouer le lien – Une pensée pour vos plus anciens contacts,
  6. Marquer les esprits – Lâchez-vous et faites vous plaisir artistiquement ! C’est un des rares support de communication où nous pouvons exprimer notre fibre créative sans contrainte !

Quand envoyer vos cartes de vœux ?

En France, il est coutume de dire que l’on peut envoyer ses vœux jusqu’au 31 janvier mais dans les faits, il est préférable de le faire avant le 10 janvier. Si vous travaillez avec l’étranger, pensez à prendre en compte les usages de chaque pays (Espagne avant le 1er janvier, Angleterre et Allemagne avant le 25 décembre).

N’oubliez pas de personnaliser votre carte de vœux avec un petit mot écrit à la main pour chacun de vos interlocuteurs.

Si vous manquez d’inspiration pour vos vœux

Le studio CyberMalice, vous propose de vous accompagner et de réaliser des vœux personnalisés pour vous ou votre entreprise.

ஃ Crédits photos Estelle Simonet-Revol – Création carte de vœux 2020, fabriquée à la main (70 exemplaires)